Background Image

«Corps ornés»

DU 15 Mars au 12 Avril 2016

à L'ATELIER 21Vernissage le 15 Mars 2016 à paritr de 19h

L’artiste Majida Khattari expose ses œuvres récentes du 15 mars au 12 avril 2016, à la galerie d’art L’Atelier 21.

L’artiste Majida Khattari expose ses œuvres récentes du 15 mars au 12 avril 2016, à la galerie d’art L’Atelier 21.

Après « Orientalismes » en 2010, « Luxe, désordre et volupté » en 2013, Majida Khattari poursuitson exploration passionnée de l’Histoire de l’Art occidental et présente sa nouvelle sériephotographique « Corps ornés ».

Dans ses œuvres photographiques, Majida Khattari revisite, recrée les clichés qui dominent lapeinture orientaliste. En reconstituant des décors inspirés de célèbres compositions orientalistes,Majida Khattari « contemporanise » ses personnages en les dotant d’un statut incertain qui tient àla fois du fantasme et de la réalité photographique. On y retrouve la liberté et la sensualitéqu’avaient fait découvrir à l’Occident les peintres orientalistes, mais les codes et expressionsvisuelles de la représentation y sont imperceptiblement déplacés et détournés.

La curatrice Valérie Labayle parle des œuvres de l’artiste en ces termes : « Majida Khattari s'inscritdans ces questionnements sur la représentation des corps vêtus et dévêtus. Avec « le corps orné »,elle met l'accent sur l'accessoire.

Elle mêle sa pratique de peintre des débuts de sa formation et son travail de photographe, mais enutilisant des moyens techniques contemporains [...]

Les corps apparaissent sous le voile, suggérés dans toute leur sensualité, renforcée par la présencedes tissus colorés, l'agencement des rideaux et des tentures, comme la mise en scène d'un décord'opéra. La théâtralisation de l'espace, la construction des perspectives et le recouvrement descorps renforcent le jeu avec le regard du spectateur. Le voile fait ainsi écran entre les corps dénudéset notre regard, comme les moucharabieh, ces fenêtres grillagées masquant les intérieurs du regardextérieur mais dévoilant le spectacle de la rue depuis les habitations. »

Née en 1966 à Erfoud, Majida Khattari a fait ses études à l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca puisaux Beaux-Arts à Paris.Depuis 1996, Majida Khattari crée des défilés-performances inspirés de la situation des femmesdans les sociétés arabes. Elle met en scène des modèles qui portent des Vêtements-Sculpturestraitant du statut de la femme mais se référant également à l’actualité politique contemporaine,aux questions de laïcité et de religion. Elle scénarise ses performances et fait appel au chant, à lamusique et à la danse. En parallèle, Majida Khattari réalise des photographies, des installations, desvidéos et des films

Musée MAC VAL